Mercredi 22 avril 2020 à 14 h 30 – LA BOTANIQUE À L’HEURE DU NUMÉRIQUE

Conférencier : Jean-Christophe GUEGUEN
Consultant en ressources végétales

Espace Paul Valéry – Le Plessis-Trévise
 

Trop longtemps considérée comme une science aussi poussiéreuse qu’austère, la botanique est en train de se métamorphoser sans pour autant perdre de sa rigueur. Depuis l’Antiquité, l’Homme s’est attaché à décrire, identifier, nommer les plantes. Aujourd’hui, à l’heure de la génomique et du numérique, cette discipline se vulgarise. Des applications mobiles comme Pl@ntNet développée par le Cirad et l’Inra sont un modèle du genre visant à rendre la botanique accessible à tous avec 4 millions d’utilisateurs. Le réseau Flora data est aussi un exemple de collaboration pour l’identification de plantes sur le terrain par des novices ou des experts.
Avec ses dix millions de plantes séchées scannées et référencées, l’herbier du Muséum national d’Histoire naturelle a dépoussiéré son image et propose au public le plus grand herbier virtuel au monde. Une autre application du numérique est la surveillance de l’état de santé des arbres, des forêts et des cultures grâce à l’imagerie laser. On peut suivre la croissance d’un arbre, tout comme la progression d’espèces invasives dans les forêts. On peut aussi évaluer le volume de bois exploitable. Enfin n’oublions pas l’imagerie qui permet de diagnostiquer une maladie sur une simple feuille ou une graine.

Laisser un commentaire